Heller - 81014 - Maquette - Bateau - Sous-marin Surcouf - Echelle 1/400

Prix: €28,80
Le prix et la disponibilité du produit sont corrects en date du 2017-12-16 10:29:19 UTC et sont sujets à changements. Toute informaiton relative au prix ou à la disponibilité affichés pour http://www.amazon.fr/ au moment de la commande sera d'application lors de l'achat de ce produit.
Disponibilité: Disponible
Expédition sous 1 à 2 jours ouvrés
CERTAINS ÉLÉMENTS DE CONTENU QUI APPARAISSENT SUR CE SITE PROVIENNENT DE AMAZON SERVICES LLC. CE CONTENU EST FOURNI TEL QUEL ET EST SUJET À CHANGEMENTS OU RETRAIT À TOUT MOMENT.

Manufacturer Description

Sous marin surcouf 1/400 Maquette Heller 81014 Necéssite : Colle et peinture Caractérique Sous marin surcouf 1/400 Maquette Heller 81014 : Période : Seconde guerre mondiale (1939-1945) Type de produit : Maquettes de bateaux (coque pleine ou sur la ligne de flottaison, à monter et à peindre) Echelle : 1/400 Matière : Plastique Modèle : Sous-marin Pays : France Nom du bateau : Surcouf Age : + 15 ans

Construit par l'arsenal de Cherbourg, lancé le 18 novembre 1929, le croiseur sous-marin SURCOUF débute ses essais au printemps 1931 et accomplit sa première plongée en juillet. Il sera admis au service actif le 3 mai 1934. Considéré comme parfaitement opérationnel, il fait alors une série de croisières sur les routes maritimes de l'Empire colonial français. En 1939, il participe à l'escorte de convois en Atlantique, et se retrouve à Brest lors de l'avance de l'armée allemande, en juin 1940. Il s'évade le 18 juin 1940 et va alors mouiller à Plymouth le 20 juin. Il sera saisi par les Anglais le 03 juillet. Le 1er septembre 1940, le SURCOUF est transféré aux Forces Navales Françaises Libres et réarmé sous le Commandement du Capitaine de Corvette ORTOLI. Après une série d'essais et d'exercices, rattaché le 18 février 1941 à la troisième flottille de sous-marins (Third battle squadron), il reprend son travail d'escorteur des convois dans les tempêtes et sous les bombes allemandes. Après avoir mouillé aux Bermudes, il repart en juin et juillet pour une patrouille contre les raiders allemands. Il entre le 27 juillet 1941 à l'arsenal de Portsmouth (États-Unis) pour une grande révision des organes internes. A partir de novembre, après sa première sortie pour essais, il patrouillera entre les Bermudes et le Canada jusqu'au 12 février 1942, date à laquelle le Capitaine de Frégate Blaison reçoit l'ordre de se rendre à Tahiti par le canal de Panama: le SURCOUF est désigné pour combattre dans le Pacifique. Il sera coulé lors d'une collision avec le cargo américain THOMSON-LYKES dans la nuit du 18 au 19 février1942, à 70 milles de Cristobal dans la mer des Caraïbes. Il n'y aura aucun survivant. Une Commission d'enquête américaine avance une autre explication. C'est le matin du 19 février qu'il aurait été coulé suite à une méprise de l'aviation américaine, au nord-est de Colon, en mer des Caraïbes. Sous pavillon FNFL il aura effectué 15 raids, 15 patrouilles, 5 escortes de convois et couvert 35000 milles.


Équipage: 119 hommes (8 Officiers dont le pilote de l'hydravion, 111 Officiers Mariniers, Quartiers- Maîtres et Matelots)
Longueur hors-tout: 110 m.
Largeur: 9 m.
Tirant d'eau: 7.20 m.
Déplacement: 3304t en surface, 4318t en plongée.
Propulsion/Puissance: En surface: deux Diesel SULZER de 3 800CV à 330 t/mn chacun. En plongée: deux moteurs électriques de la Compagnie Générale Électrique de Nancy de 1 700CV chacun. Recharge des batteries par deux groupes électrogènes SULZER de 720CV à 415 t/mn entraînant une dynamo continue de 490Kw sous 220-325 volts.
Hélices: 2.
Rapidité de plongée: En 1mn 10s, le pont est sous l´eau, en 2mn 15s, l´immersion atteint 18 m.
Profondeur de sécurité: 80 m.
Vitesse: 18,5 nœuds en surface (34.3 km/h), 8,5 nœuds en plongée (15.5 km/h).
Distance franchissable: en surface 10 000 mn (18 500 km) à 10 nœuds, 6 800 mn (12 600 km) à 13,5 nœuds. En plongée 60 mn (110 km) à 5 nœuds, 70 mn (130 km) à 4,5 nœuds.
Autonomie: 90 jours (peut rester 48h en plongée).
Armement: Principal 2 pièces de 203 mm alimentées de 640 obus, pouvant tirer chacune trois obus de 120 kg à la minute, à une distance de 27,5 km. Ce sont les plus gros canons jamais installés sur un sous-marin. Secondaire 2 canons simples antiaériens de 37 mm à tir rapide alimentés à 1000 cartouches.
4 mitrailleuses antiaériennes de 13,2 mm alimentées à 16 000 cartouches. Tubes lance torpilles 4 tubes de 550 mm fixes à l'avant. 2 tourelles triples à l'arrière comprenant chacune 1tube de 550 mm et 2 tubes de 400 mm. 14 torpilles de 550 dont 8 de réserve et 8 torpilles de 400 dont 4 de réserve.
Aéronef: 1 hydravion de surveillance démontable Besson MB 411 d'un poids de 765 kg, moteur SALMON AC9 pouvant voler 7 heures à 130 km/h. Il fallait 30 minutes pour le sortir de son hangar étanche à l'arrière du kiosque et le mettre en œuvre par mer calme. Il transportait également une vedette rapide de 10 m et un canot à moteur de 5 m pour arraisonner les navires et disposait d'un compartiment pouvant loger 40 prisonniers.



Product Features

Nombre de pièces : 60 Échelle : 1/400 Difficulté : Avancé Age minimum: 12 ans Nécessite des piles: Non